Présentation du Dessin d'Observation

Techniques développées :

L’atelier a pour vocation d’expérimenter différentes facettes du dessin d’observation.

En fonction du sujet, des outils utilisés et du degré de fidélité au modèle, on obtient des productions plastiques très différentes. On pourrait dire de façon simpliste et sans que cela n’implique de hiérarchie qualitative que le premier niveau consiste à réaliser un croquis et que la dernière étape aboutit à une étude documentaire. 

Qui dit dessin, dit travail graphique, donc de ce qui relève du tracé, du linéaire, et non du pictural qui s’attache plus à la matière voire à l’épaisseur et aux surfaces. Il s’agira donc de s’exercer à des outils tel que la mine graphite, le fusain, la sanguine, etc…

Les points de dessins incontournables qui seront travaillés en cours d’année seront :

            -Le respect des proportions

            -La qualité du trait

            -la perspective

            -Les ombres et les lumières

            -Le rendu des matières et des textures

 

 

Objectifs pédagogiques :

Le dessin d’observation consiste à dessiner le réel, à reproduire en deux dimensions ce que l’on voit.

Cet atelier n’a pas pour seul but de s’exercer au dessin mais aussi à l’observation. C’est un processus complexe qui s’apprend et où il ne faut pas laisser son cerveau interpréter ce que l’on voit mais rester fidèle à ce que l’on a devant soi.

On pourrait penser qu’il n’est du coup pas question d’interprétation, d’imagination ou de création, ce n’est pas le cas ! Même le dessin le plus fidèle à la réalité exprime par le choix du sujet, du cadrage et de la technique employée, la voix de son créateur.

Il s’agira donc à la fois d’affiner ses qualité d’observation, d’expérimenter et d’approfondir des techniques de dessins et de trouver une écriture qui corresponde à une pratique personnelle.

 

Déroulement des séances :

En tout début d’année, nous travaillerons un peu l’observation par le biais d’exercices ludiques.

Puis nous ferons en atelier une série de natures mortes dont les sujets au début seront choisis pour travailler spécifiquement un point de dessin précis (proportions > composition > volume > lumière > détail > texture) et auront un degré de complexité adapté à l’exercice concerné. Il s’agira toujours de faire plusieurs croquis préparatoires, d’en sélectionner un et de le pousser davantage.

Nous ferons aussi du dessin de figure humaine.

Une fois les bases posées nous pourrons aussi sortir pour faire du dessin sur le motif. Cela permet de pratiquer le dessin d’architecture et les cadrages plus larges ; et surtout, cela oblige dans un environnement plus complexe que celui des 4 murs de l’atelier,  à choisir et circonscrire le sujet que l’on veut représenter.